Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Alimentation Biologique

Choisir une alimentation Biologique

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

Cinq conseils pour une meilleure digestion

 

Par: Dr Kate Rhéaume-Bleue, Nd.

On entend souvent dire : « tu es ce que tu manges ». En réalité, il serait plus juste de dire : « tu es ce que tu assimiles ». Quand les nutriments sont assimilés correctement, c’est le bien-être général qui s’en ressent. Vous pouvez améliorer vos systèmes de digestion et d’assimilation grâce à ces cinq conseils simples et judicieux.

1. Mastiquez bien vos aliments. Conseil simple, mais ô combien négligé ! Pourtant, la différence est bien réelle. Non seulement la mastication déclenche-t-elle le mécanisme de décomposition mécanique des aliments, mais la salive contient des protéines spéciales qui identifient les aliments, afin que le système digestif puisse les reconnaître et mieux les transformer.

Meilleure digestion

Sur le plan de la digestion, c’est comme inscrire le code postal d’une adresse. Comptez mastiquer chaque bouchée de 30 à 40 fois.

2. Pensez aux amers. Bien que nous consommions beaucoup d’aliments sucrés, salés et même aigres, l’amer est sous-représenté dans l’alimentation nord-américaine. Notre principal aliment amer, le café, est habituellement dilué par le sucre et la crème. La stimulation des récepteurs du goût amer, sur la langue, augmente la production de salive, stimule l’appétit, améliore la production de la bile et augmente la sécrétion des sucs digestifs.

Les légumes-feuilles amers, tels que le radicchio, l’endive, le chou vert frisé, les feuilles de moutarde et les feuilles de pissenlit, sont savoureux et faciles à préparer. Je recommande également de toujours avoir sous la main un flacon d’Élixir suédois. Une demi-cuillerée de ce remède ancestral dilué dans de l’eau avant d’aller au lit ou après un repas apporte incontestablement les avantages du principe amer et aide à prévenir l’indigestion. Et n’oubliez pas le chocolat noir amer (au moins 70 % de cacao), à consommer toutefois avec modération.

3. Favorisez les probiotiques. Il y a plus de bactéries dans notre intestin que de cellules dans tout notre organisme et elles ont un rôle important à jouer pour la santé de la digestion. Chez une personne en santé, les bactéries utiles surpassent en nombre les micro-organismes nuisibles – ou en tout cas, elles le devraient. La prise d’antibiotiques, une grippe intestinale ou la diarrhée du voyageur peut perturber l’équilibre optimal des bactéries intestinales. Une baisse des bactéries utiles peut nuire à la digestion de plusieurs façons, causant flatulence, ballonnement, constipation ou diarrhée et une assimilation moindre des nutriments.

Refaites le plein de bonnes bactéries régulièrement en consommant des aliments fermentés. Choucroute, kimchi, yogourt, kéfir et autres produits fermentés contiennent des bactéries vivantes qui coloniseront temporairement votre système gastro-intestinal, contribuant à la digestion.

Un bon supplément de probiotiques fournira les bactéries utiles qu’il n’est pas possible d’obtenir par l’alimentation. Les souches de probiotiques qualifiées d’origine humaine de ces produits se faufileront vers les sites récepteurs (un peu comme des places de stationnement) le long des parois intestinales, ce qui leur permettra de coloniser l’intestin plus longtemps et d’avoir un effet favorable prolongé. Vous trouverez les suppléments de probiotiques de qualité dans le réfrigérateur de votre magasin d’aliments de santé.

4. Privilégiez les enzymes. Des enzymes en quantité appropriée constituent probablement le plus important facteur d’une bonne digestion. Les enzymes sont des protéines qui catalysent la décomposition des aliments en composants fondamentaux pour en faciliter l’assimilation. Il existe des centaines d’enzymes digestives différentes pour divers genres de lipides, de glucides, de protéines et de fibres. Elles sont présentes dans tout le système digestif, à partir de la bouche jusqu’à l’intestin. Un supplément d’enzymes est un excellent moyen d’éliminer une mauvaise digestion à la racine.

Les suppléments d’enzymes digestives sont surtout utiles avec les aliments difficiles à digérer comme les céréales qui contiennent du gluten, tel le blé, et les produits laitiers qui contiennent de la caséine. Le gluten et la caséine sont deux protéines qui contiennent l’acide aminé proline que le corps a de la difficulté à transformer. Recherchez les suppléments d’enzymes qui contiennent des ingrédients particuliers pour le gluten et les produits laitiers.

De même, les haricots, les légumineuses, les crucifères (comme le brocoli et le chou-fleur) peuvent causer des flatulences et du ballonnement, parce que le corps a de la difficulté à digérer les sucres particuliers et les fibres alimentaires qu’ils contiennent. N’évitez pas ces aliments sains pour éviter les flatulences ; essayez un supplément d’enzymes qui contient de l’alpha-galactosidase afin de prévenir ces symptômes inconfortables ou embarrassants.

Et les enzymes des aliments crus ? Les adeptes de l’alimentation crue affirment souvent que la cuisson détruit les enzymes naturelles de l’aliment, ce qui nuit à la digestion. C’est vrai, dans la mesure où les fruits et les légumes crus contiennent des enzymes, mais ce ne sont pas nécessairement des enzymes de digestion. En fait, les aliments qui ont été légèrement cuits à la vapeur, qui sont cuits dans les soupes ou qui ont cuit lentement à basse température sont les plus faciles à digérer.

5. Des repas sereins. Vous arrive-t-il souvent d’avaler tout rond un mets à emporter tout en travaillant le midi à votre bureau ? Prenez le temps de manger. Chaque fois que possible, prenez un repas préparé avec soin en compagnie agréable. Vous avez déjà entendu parler de la réaction « attaque-fuite » ? Un état d’esprit détendu et heureux pendant le repas augmente l’activité du système nerveux parasympathique, ce que l’on qualifie souvent de réaction « repos et digestion ».

Bon appétit.

InfoNaturel, le 3 janvier 2012 - article révisé

Plus de chroniques >



 

 

« Retour

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.