Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Santé des femmes

La santé des femmes de A à Z

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

Par Lorna R. Vanderhaeghe

En collaboration avec Ginette Pelletier, naturopathe, ND.A.

Endométriose

 

L'Endometriosis Association affirme que, de nos jours, il est extrêmement rare qu'une hystérectomie soit nécessaire chez une femme souffrant d'endométriose, peu importe la gravité de son état. Pourtant, trois des quatre gynécologues à qui j'ai rendu visite m'ont dit : « Vous avez déjà eu des enfants. Si nous constatons que vous avez des tissus endométriaux lors de la laparoscopie, la meilleure option serait l'hystérectomie. » Je me plaignais de graves douleurs pelviennes non expliquées. La simple pensée d'une hystérectomie m'a incitée à rechercher les causes de la douleur intense que j'éprouvais. Tous mes symptômes semblaient indiquer que je souffrais d'endométriose.

Endométriose

Le quatrième médecin visité a finalement pris le temps de discuter avec moi des différentes options de diagnostic et de traitement sans présenter l'hystérectomie comme la solution. Bien des années se sont écoulées depuis. Aujourd'hui, je ne souffre plus, mais les médecins continuent à me recommander l'hystérectomie.

Symptômes

L'endométriose est paradoxalement la maladie féminine la plus commune et la plus incomprise. Environ 15 % de femmes de 20 et 45 ans souffrent de cette maladie douloureuse et débilitante. Les symptômes peuvent commencer à la puberté et augmenter progressivement jusqu'à la ménopause. Souvent, les femmes atteintes souffrent aussi de dysménorrhée (menstruations douloureuses), de dyspareunie (douleurs lors des relations sexuelles) et d'infertilité. La douleur ressentie par certaines femmes peut être dévastatrice. Mon seul symptôme était une douleur pire que celles de l'accouchement, la douleur irradiait de ma hanche gauche jusqu'à mon dos. Beaucoup de femmes éprouvent également de la douleur quand la vessie et les intestins sont pleins. Quelques femmes n'éprouvent aucune douleur mais ont des problèmes de fertilité, ou des problèmes ovariens ou menstruels. Les symptômes peuvent varier et sont différents d'une femme à l'autre.

Diagnostic approfondi : Un examen pelvien fait par un gynécologue très habile peut révéler des nodules ou des lésions sur les ovaires. Les tests aux ultrasons ne permettent d'identifier l'endométriose que si les ovaires sont impliqués. La laparoscopie est la seule technique permettant de déterminer si l'endométriose est présente. Cet examen effectué sous anesthésie générale consiste à insérer un minuscule télescope dans l'abdomen par une petite incision dans le nombril. Une ou deux petites incisions le long de la ligne du bikini servent à insérer les instruments.

La qualité d'une laparoscopie dépend de la compétence du chirurgien qui l'exécute. Pour confirmer qu'il s'agit bien d'endométriose, on doit aussi faire une biopsie. Pour se débarrasser de l'endométriose, on doit retirer toutes les excroissances suspectes. Le chirurgien qui m'a opérée était méticuleux, et il a réussi à me débarrasser de l'endométriose en une seule opération.

Le tissu endométrial peut se présenter sous forme de petits bleuets ou de taches noires, de kystes blancs, jaunes ou rougeâtres qui peuvent aller de l'ampoule violacée ou brune foncée aux gros kystes couleur chocolat de vingt centimètres de diamètre. Seule une biopsie peut confirmer que les tissus sont vraiment formés de cellules endométriales.

Il n'est pas rare que les cellules endométriales se développent sur les ovaires, les trompes de Fallope, les ligaments pelviens, la surface extérieure de l'utérus, la vessie, le gros intestin et l'enveloppe de la cavité abdominale. Il arrive souvent que l'endométriose ne soit pas détectée et qu'on établisse des diagnostics erronés (syndrome du côlon irritable, infections de la vessie, crise d'appendicite, SPM ou crampes douloureuses).

Causes

Jusqu'à récemment, la théorie la plus largement acceptée pour expliquer la cause de l'endométriose était celle du reflux menstruel. On croyait que le sang, circulant en sens inverse, poussait de petits fragments de tissu endométrial normal (provenant de la paroi de l'utérus) à travers les trompes de Fallope vers la cavité abdominale ou pelvienne, où ils s'accumulaient. Une fois en place, ce tissu réagissait comme s'il était dans l'utérus, en suivant le cycle menstruel. Toutefois, le sang demeurait souvent prisonnier et provoquait la formation de dépôts et l'apparition de douleurs aiguës.

D'autres chercheurs croient que le reflux menstruel existe, mais que seules les femmes ayant un système immunitaire affaibli souffrent d'endométriose. En effet, leur système immunitaire permettrait au tissu endométrial de s'implanter sur d'autres parties du corps. En d'autres termes, si vous êtes en bonne santé, votre système immunitaire ne permet pas aux cellules de tissu endométrial de survivre ailleurs que dans l'utérus. Une fois que ce tissu anormal est disséminé dans l'organisme, le système immunitaire réagit en développant des anticorps, ce qui crée l'inflammation et la douleur.

Une nouvelle étude soupçonne un dysfonctionnement du système immunitaire. Le Dr David Redwine, sommité mondiale et directeur du programme de recherche sur l'endométriose au Centre médical St. Charles de Bend, en Oregon, croit que certaines femmes naissent avec des cellules endométriales anormalement situées, et que ces cellules deviennent actives lorsque quelque chose dérègle leur système immunitaire. Cette théorie fait de plus en plus d'adeptes, car des implants endométriaux ont été trouvés dans le nez, les poumons et d'autres organes éloignés de l'utérus. Vous pouvez consulter le site internet du Dr Redwine (www.endometriosissurgeon.com pour en savoir plus sur ses travaux.

Lien entre les polluants environnementaux et l'endométriose

Nous possédons des preuves convaincantes de l'existence d'un lien entre l'exposition aux composés organochlorés et l'endométriose. Les composés organochlorés sont des substances persistantes et toxiques, comme le DDT, le PCP et les dioxines. Ils sont capables d'imiter l'œstrogène et provoquent une augmentation du taux d'œstrogène dans l'organisme.

On croit que l'endométriose est plus fréquente chez les femmes ayant un taux d'œstrogène plus élevé que la normale. Dans son livre intitulé Take Charge of Your Body, Carolyn De Marco explique que les dioxines forment un groupe de 75 produits chimiques utilisés dans la fabrication du PVC (notre eau potable circule dans des tuyaux faits de PVC), des dissolvants, des pesticides, des réfrigérants et dans l'industrie des pâtes et papiers. On les trouve aussi dans le gras de la viande et des produits laitiers. L'EPA estime que 90 % des dioxines auxquelles sont exposés les êtres humains proviennent de la nourriture, principalement de la viande et des produits laitiers.

L'endométriose est une maladie insidieuse mais vous pouvez vous en débarrasser pour toujours si vous réduisez votre niveau de stress, diminuez votre exposition aux toxines environnementales et améliorez votre alimentation. Je suis parvenue à mettre fin pour de bon aux symptômes d'endométriose qui m'affectaient. Vous le pouvez vous aussi.

Sept symptômes précurseurs de l'endométriose

1. Crampes menstruelles plus intenses

2. Douleur intermenstruelle, habituellement au milieu du mois

3. Douleurs lors des relations sexuelles ou dyspareunie

4. Infertilité d'origine inconnue

5. Vous pensez que vous avez une infection de la vessie, mais les tests sont négatifs

6. Douleur pelvienne généralisée

7. Antécédents de kystes ovariens

 

Conseils pour une meilleure santé

- La clé pour éliminer l'endométriose est de NE consommer AUCUN produit laitier. Les produits laitiers favorisent les prostaglandines et les leucotriènes, qui causent l'inflammation, les crampes musculaires et la douleur abdominale. Les produits laitiers contiennent également des xénoestrogènes.

- Vous devez éliminer les surplus d'œstrogène. Réduisez votre consommation d'œstrogène provenant des aliments chargés de pesticides. Dans la mesure du possible, achetez des aliments biologiques.

- Réduisez le stress dans votre vie. Les femmes qui travaillent ou qui ont une personnalité de type A sont les plus susceptibles d'être atteintes d'endométriose. Celles qui sont constamment stressées par le travail, les pressions familiales et leurs ambitions personnelles ont un plus grand risque de souffrir d'endométriose. Dans son livre, The Women's Encyclopedia of Natural Medecine , Tori Hudson affirme que les babouins en captivité chez qui on a observé des cas d'endométrioses avaient des niveaux de stress plus élevés et une capacité de réaction au stress plus limitée que ceux des babouins en liberté, ce qui suggère que le stress est un facteur dans l'apparition de l'endométriose.

- Faites de l'exercice régulièrement pour vous assurer que la circulation sanguine dans la région pelvienne est adéquate. Si vous passez vos journées assises, votre abdomen est probablement congestionné.

- L'herboriste Rosemary Slick a mis au point une tisane contre l'endométriose. Elle recommande que les femmes atteintes d'endométriose boivent 3 à 4 tasses de cette tisane par jour pendant 4 à 6 mois. Un foie sain est essentiel à la régulation des hormones : il convertit l'œstrogène ovarien actif (estradiol) en une forme plus inoffensive (estriol).

Tisane contre l'endométriose

3 parties de racines de pissenlit

3 parties de racines d'igname sauvage

2 parties de racines de bardane

2 parties d'écorce de Pau d'arco

1 partie de baies de gattilier

1 partie de racines de vigne d'Orégon

1/2 partie de racines de dong quai

Sassafras, cannelle, pelure d'orange et gingembre à volonté

Mélangez les herbes. Versez 4 tasses d'eau froide dans une casserole. Ajoutez 4 à 6   c. à soupe de mélange d'herbes. Faites mijoter à feu doux pendant 20 minutes.

D'autres recommandations

- N'utilisez pas les produits de papier contenant des dioxines qui imitent l'œstrogène. Utilisez du papier hygiénique, des serviettes sanitaires et des tampons non blanchis.

- N'utilisez pas des contenants en plastique pour conserver les aliments ou l'eau car ils contiennent des imitateurs d'œstrogènes. N'utilisez jamais un contenant de plastique au four à micro-ondes. Avec la chaleur, l'œstrogène migre du plastique vers les aliments.

Pour soulager la douleur : Les compresses d'huile de ricin sont excellentes pour contrôler la douleur. Découpez six morceaux de flanelle imbibée d'huile de ricin (le tissu doit être humide mais égoutté) selon la surface de la zone que vous voulez traiter. Couvrez la flanelle d'une bouillotte d'eau chaude enveloppée dans une serviette, placez le tout au bas de l'abdomen pendant 30 à 45 minutes, plusieurs fois par jour. Voilà qui soulagera la douleur tout en améliorant la circulation dans la région pelvienne.

Effets secondaires des médicaments : En raison de l'influence des hormones sur l'endométriose, la médecine tente de traiter la maladie en modifiant la chimie hormonale des femmes à l'aide de médicaments. Ces médicaments incluent le Danazol, les hormones de libération de gonadotrophines, comme la nafaréline et les contraceptifs oraux.

Les médicaments peuvent s'avérer efficaces pour soulager les symptômes de l'endométriose, mais ils sont accompagnés d'effets secondaires. Ces effets secondaires incluent l'acné, la réduction de la taille des seins, la dépression, une peau huileuse, l'apparition de poils sur le visage et le gain de poids. Certain de ces médicaments peuvent provoquer des symptômes associés à la ménopause, tels que la diminution de la libido, la sécheresse vaginale, les bouffées de chaleur et une diminution de la densité osseuse. Aucun médicament ne peut guérir l'endométriose. Dès qu'on cesse le traitement, les symptômes réapparaissent. Le traitement holistique qui permet au corps de se soigner lui-même est plus efficace et beaucoup plus sûr.

Lorna Vanderhaeghe

 

AVIS:

InfoNaturel a retiré les recommandations diffusées dans le cadre de cet article car elle ne s'appuient pas sur des connaissances scientifiques établies et n'a pas été validées par le Comité Editorial.

 

InfoNaturel.ca | La santé des femmes le 11 janvier 2011, édition révisée en Juillet 2011 par le comité éditorial.

 

Consultez mon profil

 

« Retour

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.